Aller au contenu
Accueil » Comment couper du bois ?

Comment couper du bois ?

Vous souhaitez apprendre à couper du bois, mais vous ne savez pas par où commencer ni comment vous y prendre ? Ne vous énervez pas, vous trouverez dans cet article de nombreux conseils utiles qui vous aideront à accomplir cette tâche.

Quels sont les avantages du fait de couper le bois ?

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles un arbre peut devoir être abattu, outre l’exploitation forestière, qui est le processus de conversion d’un terrain en autre chose qu’une région forestière. C’est notamment le cas lorsqu’un vieil arbre met en danger la sécurité d’une maison et de ses occupants. Le propriétaire prend alors des mesures en retirant les branches dangereuses ou en abattant l’arbre entier, selon les besoins. Le risque de maladie, ou la propagation d’insectes dangereux comme les chenilles processionnaires, peuvent également le rendre nécessaire. Choisissez un outil performant comme www.fendeuse-bois.com pour faciliter la tâche.

La sylviculture conduit naturellement à la coupe du bois. Par exemple, un sylviculteur peut abattre un chêne s’il a atteint 60 cm de diamètre, alors que le diamètre d’exploitation d’un frêne est d’au moins 55 cm En sylviculture, la gestion de la lumière est essentielle car pour favoriser les jeunes éléments, il faut trouver un équilibre entre les conditions de lumière et d’ombre.

Quels outils utiliser pour couper du bois ?

Voici quelques-uns des équipements dont vous aurez besoin pour couper, abattre, scier ou couper du bois :

  • Les scies à chaîne se présentent sous de nombreuses formes, telles que les modèles électriques à batterie et à alimentation secteur, les modèles thermiques ou les élagueurs.
  • La scie est un outil à main qui peut être acheté en plusieurs modèles. Nous utilisons une scie à main avec des dents conçues pour le bois, une scie circulaire avec une table de coupe, ou une scie sabre (pour les opérations compliquées où vous n’avez pas accès à l’autre côté de la planche de bois à sculpter) lorsque des travaux de menuiserie sont nécessaires. Des scies à grumes, ainsi que des outils manuels et des machines à bois électriques, sont disponibles.
  • La hachette est idéale pour couper du petit bois à inclure dans une cheminée car elle est facile à utiliser. Fendre des bûches avec la masse est également très efficace. Le merlin est un croisement entre la masse et la hache qui a été développé par Merlin lui-même.
  • Le coupe-branche, un type de sécateur souvent fixé à une longue perche, permet de couper de petites branches sans avoir à escalader l’arbre. Le fendeur de bûches est une machine électrique servant à couper le bois ; il peut notamment servir à l’élagage et à l’abattage.

A lire aussi : comment vieillir du bois ?

Quand vous coupez le bois, commencez par l’abattage

Avant de commencer, assurez-vous que vous utilisez une tronçonneuse dont la taille est adaptée au diamètre du tronc. Ensuite, effectuez une coupe horizontale sur un cinquième du diamètre de l’arbre. Ensuite, créez une coupe diagonale à 45° qui rejoint la ligne horizontale précédente. Enfin, du côté opposé d’où vous voulez qu’il tombe, faites une autre coupe d’abattage à 45°. Si le guide-chaîne de votre tronçonneuse est plus long que le diamètre du tronc, vous pouvez faire tout cela en une seule fois. Par contre, s’il est plus court, répétez ces étapes si nécessaire.

Deuxième étape : ébranchage

En vous plaçant à l’opposé de la branche qui doit être coupée, commencez par les branches supérieures. Passez ensuite aux branches latérales avant de faire rouler l’arbre sur le côté pour celles qui se trouvent en dessous.

Prochaine étape : débitage

Une fois l’arbre sur un sol stable, coupez le tronc en utilisant le centre du guide-chaîne. Essayez de garder la base hors du sol pour éviter les chutes de bois ou d’autres blessures.

Si le tronc est sur le sol ou sur un tréteau, inclinez la scie vers le bas et assurez-vous que la griffe est en contact avec le bois à tout moment. Si le tronc d’un arbre est branlant et qu’il repose sur un autre, il est possible de creuser une encoche en V dans l’autre arbre pour mieux épouser le bois à couper (et assurer une meilleure stabilité).

Autre étape indispensable : élagage

Si l’arbre n’est pas tombé, vous devez l’élaguer. Utilisez un sarcloir pour les petites branches qui sont proches du sol. Éloignez-vous de l’endroit où il pourrait tomber et ne vous tenez pas dessous. Si vous devez grimper dans l’arbre, utilisez une tronçonneuse conçue pour être tenue d’une main tout en vous tenant au tronc de l’autre main. S’assurer avec un harnais d’élagage avant d’utiliser la scie. Pour éviter de perdre le contrôle de la scie, ne la soulevez pas au-dessus de votre poitrine lorsque vous l’utilisez.