Projets de rénovation économe en énergie et tendances de conception pour 2022

Ce n’est un secret pour personne : la transition énergétique figure en bonne place dans l’agenda des entreprises et des personnes ordinaires. Ces derniers prennent l’initiative d’apporter des améliorations à leur habitation dans le but de réduire leur consommation d’énergie et leur impact environnemental. De plus, le programme « Ma Prime Rénov » de l’État encourage les propriétaires à réaliser des travaux de rénovation énergétique. En regardant de plus près, on peut voir quels sont les cinq travaux les plus aboutis.

Comment isoler les combles ?

En 2019, la majorité des projets de rénovation énergétique porteront sur l’isolation des combles (26 % de l’ensemble des projets). On constate une augmentation de 44 % du taux d’avancement de ces projets en seulement un an. L’objectif final de l’isolation des combles explique ce phénomène. En effet, ces améliorations permettent de mieux isoler le logement dans son ensemble en évitant les déperditions de chaleur par le toit et les autres points d’entrée courants. Le prix des travaux est relativement bas, et la marge bénéficiaire est élevée. Faites appel aux compétences de nos experts en isolation et aménagement de l’habitat afin de concrétiser vos projets.

Le renforcement du système de double vitrage

En deuxième position, le remplacement des vitres est l’un des projets de rénovation les plus souvent réalisés pour économiser l’énergie, puisqu’il représente 11,2 % de tous les travaux de ce type. Pour optimiser l’isolation, il faut des fenêtres qui gardent la chaleur en hiver et laissent passer la lumière et la chaleur solaire en été. Il est important de penser aux systèmes de ventilation avant de remplacer les fenêtres pour s’assurer que l’air est propre et circule correctement.

Le système de pompe à chaleur

La pompe à chaleur air/eau intervient dans 9,2 % de tous les projets de construction. C’est pourquoi les huit premiers mois de 2019 ont connu une augmentation de 69 % des ventes. Cela peut être partiellement attribué aux annonces du gouvernement concernant le remplacement des vieilles chaudières et l’octroi d’une aide financière à ceux qui veulent installer une pompe à chaleur.

A lire aussi : trouver les isolants plus adaptés aux combles

Isoler les murs

Environ 9 % des projets de rénovation énergétique de 2019 ont utilisé l’isolation des murs. 

Lorsque la chaleur s’échappe par les murs à un taux de 25 % ou plus, il est essentiel de refaire ou de renforcer l’isolation entre les murs. Une maison bien isolée dure plus longtemps et nécessite moins de réparations pour cette raison.

On peut s’isoler de l’intérieur ou de l’extérieur. L’isolation par l’intérieur est une option moins intrusive car elle ne nécessite pas de modifications majeures de la charpente du bâtiment. Cependant, elle réduira la quantité de terrain utilisable et peut être difficile à mettre en œuvre. La méthode d’isolation extérieure est un moyen pratique d’améliorer l’isolation des murs et de remplacer les murs extérieurs en une seule fois. Cependant, les dépenses nécessaires augmenteront.

Brûler du bois dans la cheminée

L’installation d’un poêle à bois intervient dans 8,5 % des cas après l’isolation des murs.

Que vous chauffiez au bois ou aux granulés, ce système s’avère assez rentable. En outre, les poêles à bois sont de plus en plus à la mode en raison de leur design tendance et de leur aspect chaleureux.

Pourquoi procéder à des améliorations de l’efficacité énergétique ?

Bien que les rénovations éconergétiques représentent un investissement, elles sont rentabilisées par la réduction des coûts de chauffage. De plus, la qualité de vie s’en trouve améliorée. La réduction du bruit sont des éléments qui amélioreront la qualité de vie dans votre maison. Vos efforts contribueront à la lutte contre la pollution, et les effets de vos actions sur l’environnement seront atténués. Le Ministère français de la Transition écologique et solidaire estime que les bâtiments résidentiels représentent 44 % de l’énergie utilisée dans le pays, soit plus de 123 millions de tonnes de CO2 par an. Enfin, ces rénovations augmenteront la valeur de votre propriété. Vous devez les considérer comme un investissement, à court et à long terme.