Définition et métiers de l’horticulture

L’horticulture est un sous-ensemble de l’agriculture générale. Cet art du jardinage est un domaine beaucoup plus vaste et complexe qu’il n’y paraît de prime abord. En fait, l’horticulture est souvent associée à la culture de plantes ornementales.

Cependant, l’horticulture est bien plus que cela ! Vous souhaitez en savoir plus sur l’horticulture, sa définition, ses métiers et sa formation. Vous êtes au bon endroit, voici tout ce que vous devez savoir sur le sujet.

Définition et histoire de l’horticulture

En latin, le mot « hortus » désigne le jardin. La pratique de la culture des jardins de fleurs et de légumes est connue sous le nom d’horticulture. Comme vous le savez, l’horticulture ne concerne pas seulement les plantes ornementales.

Partie intégrante de la culture française, l’horticulture comprend de nombreuses sous-disciplines, dont les plantes ornementales, les fleurs, les jardins, les légumes et les fruits. Les industries sylvicole, céréalière et pétrolière ne sont pas, en elles-mêmes, concernées par l’horticulture.

L’histoire de l’horticulture en France est antérieure à aujourd’hui. En effet, le métier d’horticulteur remonte au 18ème siècle. C’est à cette époque que l’on voit apparaître les premiers ateliers horticoles et les premières plantes produites à des fins commerciales.

Le développement de l’horticulture a longtemps été soutenu par les maisons riches et aristocratiques qui appréciaient les parcs et les jardins bien entretenus ainsi que la beauté des fleurs.

Les sous-domaines de l’horticulture

Il existe différents sous-domaines de l’horticulture, comme cela a été mentionné précédemment. En voici les grandes lignes :

La culture des fleurs et des plantes ornementales entre dans la catégorie de l’horticulture ornementale. Elle comprend la production d’arbres, d’arbustes, de plantes en pot, de plantes vivantes, de plantes aromatiques, de bulbes, d’oignons, de graines, de jeunes plants et de fleurs. Il est important de distinguer la production de légumes en plein air (pépinière) de la production de plantes en intérieur (floriculture), qui comprend les fleurs coupées.

  • La culture fruitière concerne la production de fruits et, plus particulièrement, la gestion des vergers.
  • L’horticulture légumière : il s’agit de la culture de légumes en extérieur ou dans des espaces couverts, comme une serre.

On distingue donc différentes sortes d’horticulteurs lorsque le terme « horticulture » est utilisé. Certains jardiniers se concentrent sur la culture alimentaire (fruits et légumes), tandis que d’autres s’intéressent davantage à la culture de plantes et de fleurs ornementales ainsi qu’à l’ornementation des jardins.

Les métiers de l’horticulture

L’horticulture est une activité économique importante. Cette industrie travaille beaucoup dans le secteur agricole, à travers une variété d’entreprises (coopératives agricoles, exploitations, pépinières, grandes surfaces, etc.). L’horticulture génère des emplois et stimule l’économie. Il est important de noter que ce secteur est composé de nombreuses professions différentes.

Tous les professionnels qui se spécialisent dans un domaine de l’horticulture sont appelés « horticulteurs ». On trouve donc à la fois des ingénieurs et des ouvriers jardiniers. L’horticulteur contribue à un ou plusieurs domaines, tels que l’arboriculture, le maraîchage et le pastoralisme.

A lire aussi : comment transformer un jardin en jardin écologique ?

Si certains jardiniers travaillent sur la propriété, d’autres font des expériences et des recherches. Certains jardiniers sont également impliqués dans la commercialisation du produit. Comme vous l’avez peut-être deviné, cette industrie offre un large éventail de carrières, dont celles d’arboriculteur, de floriculteur, d’élagueur, de paysagiste et de technologue en horticulture ornementale.

Il est impossible de les inclure toutes en raison du grand nombre de spécialisations. Toutefois, il est important de comprendre que l’horticulture englobe un large éventail de professions.

Les professions les plus populaires

Voici quelques professions les plus populaires.

Le pépiniériste

Le pépiniériste est un spécialiste des plantes d’extérieur qui effectue toutes les tâches techniques liées à la culture des plantes. Il est en charge des travaux de préparation ; il creuse les tranchées, plante les végétaux dans la serre, travaille, repique le sol. Il s’occupe également de l’entretien des cultures. Ce métier offre de belles possibilités d’évolution, notamment dans le rôle de chef de culture en pépinière.

L’ouvrier maraîcher

Cet expert en culture de légumineuses travaille en extérieur ou dans un espace couvert (tunnel plastifié ou serre). Les qualités que doit posséder un employé pour devenir un ouvrier maraîcher sont nombreuses. Il est également primordial de savoir s’adapter.

En effet, l’ouvrier maraîcher effectue diverses tâches, notamment l’entretien du sol, la planification des plantes et l’application des traitements. Il va sans dire qu’il assure la collecte des produits. Le processus d’embauche pour ce poste se déroule toute l’année.

Le floriculteur

Le floriculteur est un passionné de fleurs. Il décide des variétés à produire et établit le calendrier de culture. Il cultive, cueille et conserve les fleurs. Après la récolte, il peut aussi être chargé du conditionnement et de la commercialisation des produits.

Le floriculteur est aussi un véritable suisse du Couteau. Ce travail exige d’être extrêmement méticuleux. Le floriculteur doit faire preuve à la fois d’une grande endurance physique.

Vous êtes maintenant mieux informé sur ce qu’est l’horticulture, sur ses sous-branches, sur son histoire et sur les différents emplois qu’offre cette industrie. Si les carrières dans l’horticulture vous intéressent, sachez qu’il existe de nombreuses possibilités de formation, comme le CAP, le Bac Pro, le BTSA et les formations d’ingénieur. Pour ceux qui veulent entrer dans la vie active dans ce secteur, de nombreuses options s’offrent à eux.